Les jeunes et l’accès au logement

MON ESPACE

  Mot de passe oublié
S'inscrire
 

Vous avez oublié votre mot de passe ?

fermer

   

Merci, un email vous a été envoyé avec votre nouveau mot de passe.

La vie côté KB - Donnez à votre projet toute sa place

ENEWS

JUILLET/AOÛT 2014

Les jeunes et l’accès au logement

accès au logement Huit jeunes sur dix souhaitent idéalement vivre dans leur propre logement. C’est l’un des enseignements tirés de l’étude réalisée par l’institut Opinionway pour la Macif. Mais cette indépendance a un coût et les contraintes financières constituent le premier frein à l'émancipation.

La jeune génération, comme on l’entend dire souvent, a-t-elle vraiment envie de vivre le plus longtemps possible chez papa et maman ? Non, si l’on en croit les résultats de l’enquête sur « les jeunes et leur accès au logement ».
D’après cette étude, publiée fin juin, 65% des jeunes qui vivent encore chez leurs parents rêvent de leur propre logement. Ce pourcentage grimpe naturellement chez les plus âgés (90% des 24-25 ans) et chez les jeunes actifs ayant un emploi (83%).
Avoir son chez-soi constitue donc un moment important de la vie pour la quasi-totalité des jeunes. 94% d’entre eux l’associent à « l’autonomie et l’émancipation » et pour près de neuf jeunes sur dix, « c’est le symbole du passage à la vie d’adulte ».

Les loyers trop élevés sont un obstacle

L’étude fait également le point sur le coût de cette autonomie et nous apprend que le loyer moyen de ceux qui ont quitté leurs parents est de 463 euros (hors électricité, eau, et gaz).
Pour un jeune sur trois, le coût du premier appartement est trop élevé et constitue un obstacle d’envergure. Près de 40% ont déjà renoncé à un logement en raison du montant trop élevé de la caution (près d’un sur deux chez les 24-25 ans, et ceux à la recherche d’un emploi) ; et 27% des jeunes ne quittent pas le foyer familial pour ce motif.
Face à cet obstacle, près de 40% des jeunes envisagent de vivre en colocation. Une grande partie d’entre eux compte sur l’aide de leurs parents (72%) ou sur l’octroi d’une allocation logements (33%). Le contexte actuel de la baisse des taux d’intérêt devrait cependant leur permettre de surmonter ces craintes, d’autant que les banques se transforment parfois en précieux allié pour celles et ceux qui souhaitent devenir propriétaires de leur premier appartement. Certains établissements bancaires proposent, sous certaines conditions, des prêts qui permettent aux jeunes de financer jusqu’à 100% de leur projet immobilier !

Comment aider ses enfants à se loger ?



Tous les articles de
C d'actualité

requires Flash Player 9 or better.

KetB online

Inscription à la Newsletter

Vous êtes déjà inscrit à la newsletter.











Besoin d'un peu d'aide... ?