Le pouvoir d’achat immobilier est à la hausse

MON ESPACE

 

Vous avez oublié votre mot de passe ?

fermer

   

Merci, un email vous a été envoyé avec votre nouveau mot de passe.

La vie côté KB - Donnez à votre projet toute sa place

ENEWS

AVRIL 2013

Le pouvoir d’achat immobilier est à la hausse !

Hausse du pouvoir d’achat immobilier Avec des taux de crédit plus bas et un début de baisse des prix de l’immobilier, le pouvoir d'achat immobilier des Français est globalement en hausse.

Seule bonne nouvelle du printemps, selon le baromètre Capacim, mis en place par l'université Paris Dauphine et le Crédit foncier, l’embellie du pouvoir d’achat immobilier des Français est assez nette. « Le pouvoir d'achat immobilier des Français est globalement en hausse », estiment les auteurs de l’enquête. Cette étude, qui porte sur 19 villes en Ile-de-France et 6 en régions mesure précisément « la part des ménages ayant la capacité d’acquérir un logement correspondant à leur besoin ». Le pouvoir d’achat immobilier est ainsi en hausse dans 15 villes d'Ile-de-France dont Vincennes (+ 3,2 %), Enghien-les-Bains (+ 5,6 %), et Neuilly-sur-Seine (+ 11 %), mais il recule très légèrement à Paris (- 0,3 %). En province, l’observatoire met en avant de fortes disparités. La progression la plus forte a été observée à Nantes, où le pouvoir d’achat immobilier a bondi de 2,18 %. Sur ce marché, 70,2 % des ménages de la région Pays de la Loire est donc en mesure d’acquérir un logement correspondant à ses besoins au troisième trimestre 2012 (contre 68,7 % au trimestre précédent). Le pouvoir d’achat est également en hausse à Toulouse et reste stable à Bordeaux. Il est en revanche en repli dans d’autres grandes villes comme Marseille, Lyon et Lille, où le marché demeure plus tendu. Mais, selon certains experts en immobilier, ce mouvement à la hausse devrait se généraliser sur une période plus longue.

Stimuler la capacité d’achat
Pour réaliser ce baromètre, les auteurs se basent sur quatre facteurs : le taux de chômage, le revenu des ménages, le prix de l'immobilier et le taux d'intérêt des crédits. Ce dernier facteur a été particulièrement déterminant. Depuis plusieurs mois, en effet, les taux immobiliers ne cessent de diminuer jusqu’à atteindre des niveaux historiquement bas. « Cette baisse est de nature à stimuler la capacité d’achat en matière immobilière », explique l’observatoire, tout en précisant que « c'est l'effet combiné de la baisse des taux d'intérêt et des premières baisses des prix de l’immobilier » qui explique cette tendance.


Tous les articles de
C d'actualité

requires Flash Player 9 or better.

KetB online

Inscription à la Newsletter

Vous êtes déjà inscrit à la newsletter.











Besoin d'un peu d'aide... ?